Koort
Cloud
Posted on 02/11/2021 - 16:43

Cloud public vs Cloud privé : quelle est la meilleure option ?

L’informatique dans le Cloud a le vent en poupe. Plutôt que d’installer du matériel spécialisé dans leur entreprise et d’acheter les logiciels adéquats, de plus en plus de sociétés externalisent tout à un tiers. L’informatique dans le Cloud gagne en importance chaque année. Mais quels sont les services que vous pouvez louer dans le Cloud et quelle est la meilleure option ? Tour d’horizon des possibilités.

 

Vous souhaitez vous familiariser rapidement avec les principes de l’informatique dans le Cloud ? Lisez notre blog

 

Les trois modèles d’informatique dans le Cloud : IaaS, PaaS et SaaS

Il existe trois modèles d’informatique dans le Cloud. Dans le Cloud, vous pouvez louer une infrastructure (Infrastructure-as-a-Service ou IaaS), une plateforme (Platform-as-a-Service ou PaaS) et une série d'applications logicielles (Software-as-a-Service ou SaaS).

IaaS, matériel virtuel

L'infrastructure en tant que service est la base de l’informatique dans le Cloud. Elle comprend en effet tout ce que vous achèteriez normalement comme matériel physique : les serveurs, les disques durs pour le stockage, les pare-feux, les appareils réseau et bien d’autres. Mais au lieu de les acheter et de les héberger dans une salle de serveurs, vous louez simplement la contrepartie virtuelle auprès d'une société spécialisée qui héberge ces services.

PaaS : créez facilement vos propres applications

L'élément qui lie votre infrastructure et vos logiciels. La plateforme en tant que service facilite la tâche de quiconque souhaite concevoir et créer des logiciels : elle comprend des outils et des programmes qui vous permettent de concevoir et de créer facilement des applications, puis de les proposer en tant que SaaS (voir ci-dessous). Et la PaaS comprend la même infrastructure virtuelle que l’IaaS.

SaaS : abonnement à des applications logicielles

Le logiciel en tant que service est le modèle d'informatique dans le Cloud que la plupart d'entre nous connaissent le mieux et utilisent peut-être même quotidiennement. Il couvre toute une série de services que nous utilisons via notre navigateur : clients électroniques, traitements de texte en ligne, programmes de comptabilité, CRM, etc. Vous n’achetez pas le programme, mais vous prenez un abonnement. Tous les logiciels fonctionnent dans le Cloud, sur les serveurs de l’hébergement. Les données sont également sauvegardées au même endroit, de sorte qu’elles sont parfaitement protégées. Vous ne devez installer aucun programme et vous n’avez pas à faire des mises à jour, puisque tout le processus est automatisé. En somme, vous n’avez qu’à vous connecter pour commencer à travailler.

Cloud public vs Cloud privé : quelle est la différence ?

Pour accéder aux trois modèles dans le Cloud dont nous venons de parler, 3 options s’offrent à vous. En effet, quand nous parlons de « Cloud », nous faisons référence à 2 choses différentes : un « Cloud privé » ou un « Cloud public », à savoir un environnement privé ou public. Quelle est la différence ?

La plupart des choses que nous utilisons « dans le Cloud » se trouvent dans le « Cloud public » : programmes de messagerie, sauvegarde des données (et de vos photos de vacances), etc. Ce Cloud public est comparable à un gigantesque immeuble d'habitation où vous louez un petit studio, dinez dans le restaurant commun ou faites de l'exercice dans la salle de sport au sous-sol. Ce n’est pas vous qui vous occupez de l’entretien de l’immeuble, c’est la tâche du concierge. Et tous les services que vous utilisez sont compris dans le tarif que vous payez.

En revanche, un Cloud privé ressemble davantage à la location d’une maison entière. Tout peut être organisé exactement comme vous l’entendez, mais vous devez en prendre soin. C’est vous qui êtes responsable de l’entretien : s’il faut remplacer un appareil ménager, c’est à vous de le faire. Sans parler de la sécurité. En revanche, les informations que vous stockez ne sont pas partagées avec vos voisins.

 

Vous pouvez facilement gérer une entreprise avec des serveurs, des espaces de stockage ou des applications logicielles qui n'existent que dans le Cloud public, sans qu'ils soient réellement présents dans vos bureaux. Comme nous l'avons dit, vous louez tout à un tiers, un hôte. Avec un Cloud privé, vous configurez vous-même l'infrastructure pour un groupe d'utilisateurs (principalement vos collaborateurs). Ils utilisent alors les services que vous organisez pour eux, et se connectent directement à votre réseau, via une connexion VPN ou non.

Cloud public vs Cloud privé : quelle est la meilleure option ?

Les deux solutions présentent des avantages et des inconvénients, c’est pourquoi tout dépend surtout de la situation, de votre type d’entreprise, du nombre de collègues que vous avez, de vos ambitions...

 

Vous avez davantage de contrôle sur un Cloud privé étant donné que vous pouvez le sécuriser vous-même, mais cela vous coutera beaucoup de temps et d’énergie. Il en va de même pour vos données, mais là encore, vous devrez investir du temps et de l’argent. L’alternative serait d’externaliser l’hébergement, le paramétrage et la gestion de votre environnement de Cloud privé de façon à bénéficier des avantages des deux solutions. Cette option nécessite toutefois une certaine échelle pour être rentable.

 

Quels sont les avantages de l’informatique dans le Cloud ? Lisez notre blog

 

Vous désirez connaitre l’option de Cloud la mieux adaptée à votre entreprise ? Lisez la suite pour savoir comment Destiny peut paramétrer votre infrastructure dans le Cloud.